Des marocaines en bicyclettes

La Taylomour Grahne Gallery de New York expose pour la première fois le travail de Hassan Hajjaj, un artiste visuel d’origine marocaine.


C’est avec un style très éclaté et coloré que Hajjaj nous présente Kesh Angels, des photographies de bikeuses marocaines. Inspiré par la culture du bled, l’esthétisme de ses oeuvres est à la fois influencé par les portraits de photographes africains comme Seydou Keïta, et par le travail pop d’artistes comme Romain Gavras qui a notamment dirigé plusieurs publicités pour Adidas (http://www.vimeo.com/25077581) ainsi que le vidéoclip pour la pièce Bad Girls de M.I.A.(http://www.youtube.com/watch?v=2uYs0gJD-LE).


Les fantasies de Kesh Angels mettent en avant-plan des femmes munies de hijabs Nike ou encore de babouches Louis Vuitton, dénotant ainsi les effets du capitalisme sur la culture orientale. De plus, les cadres composés de blocs Lego alphabétiques ou de canettes Fanta, amplifient son style aussi kitsch que flamboyant.


En voici un aperçu :


HassanHajjaj-011

HassanHajjaj-08

0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • Twitter
  • Spotify
  • Vimeo
  • LinkedIn