top of page

C’est parti pour Les Francouvertes!

Les artistes Fantômes, Collation et PRINCESSES offrent toute une performance lors de cette première soirée des préliminaires des Francouvertes.



Le cabaret Lion d’Or est rempli pour ce démarrage du concours. C’est l’artiste VioleTT Pi, un ex-compétiteur des Francouvertes, qui ouvre la soirée avec une ambiance de garage assumée. Pour sa première chanson, sa voix n’est pas réchauffée et il n'atteint pas les notes  aiguës. Il avoue avec humour avoir perdu la voix lors du match des Canadiens samedi dernier, mais il parvient à faire ressortir la tendresse et la douceur de ses cordes vocales pour les chansons suivantes.



Fantômes et «le moment Bryan Adams»


Fantômes est le premier des trois artistes mis au défi ce soir. Il invite le public dans son univers de rock psychédélique et rêveur. La musique est soyeuse et les musiciens et musiciennes qui l’accompagnent jouent de manière harmonieuse. 


Sa voix est douce, mais il chante faux par moments et sa prononciation manque de finesse. Son numéro demeure captivant et fait même participer le public à la fin. Il veut avoir son « moment Bryan Adams », c'est-à-dire un moment où le public allume sa lampe de poche de téléphone et la tend dans les airs pendant le dernier refrain d’une chanson. La foule participe sans hésitation, ce qui finit son numéro en toute beauté.



Collation nous laisse sur notre faim


Le trio Collation poursuit la soirée avec leur musique nébuleuse. Les trois amis du secondaire maîtrisent  leur instrument et offrent à l’auditoire des mélodies alternatives teintées de mélancolie. Pierre-Olivier Thériault et Philippe Boucher ont des belles voix et chantent la majorité du temps à l'unisson, mais sur les mêmes tonalités. Ils ne prennent pas l'opportunité de créer de belles harmonies. 


Le début de leur numéro est rythmé, mais assez calme. La fin surprend toutefois, avec une fougue inattendue où le style rock devient prédominant. La fin ouvre la curiosité, mais le numéro finit en laissant sur la faim.



PRINCESSES couronne la soirée


Le trio PRINCESSES débute en force avec leurs voix puissantes et leur attitude déchaînée. Le groupe, composé des deux meneuses et d’un batteur masqué, ambiance la foule plus que tous les autres avec sa musique rafraîchissante. Le numéro est excentrique dû au jeu de guitare décoiffant et à leurs deux danseuses déguisées qui viennent faire des chorégraphies ridicules lors d’une de leurs chansons. 


Les meneuses expriment des anecdotes ou indignations entre les chansons. Elles abordent le fait que la première anatomie complète du clitoris n’a été présentée qu’en 2005 ou  la dénonciation de la récente interdiction de la cession de bail. Le groupe a véritablement l'air de s'amuser sur scène et cette énergie se reflète chez le public.


Il y a beaucoup de talents à cette première soirée des préliminaires avec des styles de rock pour tous les goûts. Les artistes ont créé des moments authentiques avec le public et leur ont fait passer une plaisante soirée. En ce qui concerne la qualité de la musique, tous les artistes sont solides, mais en matière de performance, c’est véritablement PRINCESSES qui se démarque du lot. 



Crédit photo : Frédérique Ménard-Aubin

Komentarai


  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • X
  • Vimeo
  • YouTube
  • LinkedIn
bottom of page