top of page

Virer nos vies de Rau_Ze : Incarner la jeunesse d’ici

Le duo Rau_Ze, formé de Rose Perron et de Félix Paul, fait paraître aujourd’hui même son premier album intitulé Virer nos vies. Le pari est plus que réussi et laisse entrevoir une grande carrière pour le tandem R&B montréalais.



L’album s’ouvre avec Montréal Chill, qui est tout sauf « chill » malgré ce que le titre laisse entendre. La pièce d’introduction de 30 secondes donne lieu à un électro énervé, style contraire au reste de la proposition du groupe. Pourquoi pas? 


Sumerset ramène le groupe en terrain connu, où les auditeurs et auditrices ont la chance d’entendre pour la première fois du projet les magnifiques envolées de Rose Perron, chanteuse du duo.


L’artiste sait adapter ses performances vocales selon le style des chansons, d’abord mélancoliques et délicates sur Pas la peine comme puissantes et justes sur Crève. Les productions R&B, signées Félix Paul derrière son clavier, sont extrêmement soignées et rappellent les sonorités de projets québécois comme Les Louanges ou Men I Trust.


Le mixage de Virer nos vies est parfait et dévoile habilement la profondeur de l’instrumentation. L’album paraît à la frontière entre l’hiver et le printemps, mais s’écoutera encore mieux dans un parc en été, le soleil chatouillant le visage de l’auditeur ou l’auditrice en même temps.


Les paroles ne jouent pas dans la complexité ni dans la lourdeur narrative, mais parviennent malgré tout à finement dresser le portrait d’une jeunesse hétéroclite montréalaise. L’Habitude, premier single de Rau_Ze paru en automne dernier, raconte l’histoire d’une personne ne sachant pas comment se comporter dans un début de relation amoureuse, tandis que la chanson-titre de l’album dépeint à merveille la fougue d’une génération qui n’a pas peur du lendemain. Il est facile pour quiconque dans le début de sa vingtaine de se retrouver dans les textes de Rose Perron et de Félix Paul, et c’est à leur avantage.


Léger bémol : Virer nos vies s’étend sur environ 30 minutes, une longueur frôlant la durée d’un microalbum. Les admirateurs et admiratrices du groupe en auraient sans aucun doute pris plus.


Un produit extrêmement mature de la part de deux jeunes dans le vent : Rau_Ze est un groupe à surveiller avec grande attention pour la suite, et vient certainement de signer l’un des meilleurs albums québécois des derniers mois.


Note : 8,5



Comme le Yin et le Yang


Le Culte a eu la chance de s’entretenir avec Rau_Ze pour discuter de la parution de son premier projet et du début de sa carrière.


Dès les premières minutes, Félix Paul confirme la complicité du duo, qui naît de la différence de ses membres. « Rose a beaucoup plus d'intuition que moi. De mon côté, j'ai besoin de travailler fort pour essayer de tout comprendre mathématiquement », rapporte le claviériste.


« [Virer nos vies] est un vitrail d'expériences banales ou moins banales qui nous ont formé·es, détaille Félix Paul. [On essaie] de proposer une tapisserie d'histoires [qui] va sonner comme nous, comme nos influences, comme Montréal, comme la petite communauté qui est en train de se construire depuis plusieurs années déjà autour du R&B en ville, autour de la soul. »


Entre écrire une chanson et la jouer sur scène, Rose Perron semble préférer la deuxième option. Félix Paul souligne quant à lui l’immense différence entre les deux exercices.


« Je suis quand même perfectionniste. C'est une tout autre expérience de passer deux semaines à s'assurer que la tambourine, dans une chanson en particulier, est exactement placée au bon endroit dans la track. C'est vraiment plus difficile, pour nous, de faire un album. Mais je pense que la fierté, en fin de compte, est d'autant plus grande », dit-il.


Bien que les sources d’inspiration de Rau_Ze soient particulièrement éclectiques, les membres du duo soulignent avant tout l’importance de leurs influences musicales québécoises.


« S'il n'y avait pas des artistes comme Les Louanges, Marie-Pierre Arthur, Hubert Lenoir ou Klô Pelgag, on ne ferait peut-être pas de la musique en français en ce moment », avoue Félix Paul. « They ran so we could walk », ajoute Rose Perron en riant.


Si le deuxième album studio de Rau_Ze est déjà « théoriquement composé », annonce Rose Perron, le duo préfère prendre un « step back » avant de rentrer en studio. Une manière pour le groupe de « se poser des questions sur [leur] pratique artistique », dit Félix Paul, un signe clair d’artistes ambitieux et ambitieuse désirant toujours surpasser leur dernier effort.


Rau_Ze lancera son album le 12 avril aux Foufounes Électriques à Montréal, puis le lendemain au Pantoum de Québec.



Crédit photos : Élizabeth Landry

0 commentaire

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • X
  • Vimeo
  • YouTube
  • LinkedIn
bottom of page