Habitat sonore : Introduction au monde de l’écoute immersive

L’espace multidisciplinaire Centre Phi lançait le 16 novembre dernier sa nouvelle salle d’écoute Habitat Sonore. Mystique, apaisante et réflexive, l’expérience amène les auditeurs et les auditrices à naviguer à travers une variété d’environnements sonores immersifs.


Crédits photo : Centre PHI


C’est dans le sous-sol du centre culturel situé sur la rue St-Paul qu’est présenté Habitat Sonore. Cette salle d’écoute immersive fait partie des premières à être accessible au grand public à Montréal. En collaboration avec la maison de disque Secret City Records, le Centre PHI met de l’avant plusieurs artistes qui y ont travaillé par le passé. Ce sont presque tous et toutes des « ami·e·s PHI », mentionne Renelle Desjardins Chiasson, directrice de la programmation.


Les musicien·ne·s faisant partie de cette première cuvée sont Alexandra Stréliski, Patrick Watson, Debbie Doe, James Benjamin, Daniel Bélanger et Klô Pelgag. Les créations respectives de ces artistes sont présentées dans cet espace unique qui propose une écoute en audio spatial à l’aide du système Dolby Atmos. Cette technologie fait en sorte que la musique joue de manière ambiante dans la pièce. Ce qui est intéressant avec la programmation, c’est que les albums sélectionnés par l’équipe du Centre PHI étaient déjà mixés et masterisés en audio spatial, ce qui a facilité leur intégration à Habitat Sonore.


Un espace intime


Au cours de l’expérience, qui dure environ une heure, l’auditoire est invité à prendre place dans une petite pièce pouvant accueillir une dizaine de personnes. Plongé dans un éclairage tamisé, l’endroit est meublé de coussins massifs et de fauteuils reposant sur le plancher recouvert de tapis. Au plafond sont fixés quatre haut-parleurs orientés vers le centre. Afin d’accentuer l’atmosphère paisible, la jonction entre les murs et le plafond arbore une bande de lumières qui interagissent en fonction de la musique.


D’entrée de jeu, la disposition de l’espace et le choix minimaliste de l’ameublement amènent les participants et les participantes vers un espace mental apaisé, ce qui leur permet de se prêter à l’écoute active. Cette configuration optimale de la salle rend justice à l’immersion. En effet, l’idée initiale, c’est cette proposition de ralentir, de prendre le temps et de se laisser porter dans l’intentionnalité de l’écoute musicale.


Inscape & Pianoscope


Pour le lancement de l’expérience, Alexandra Stréliski a été la première artiste mise de l’avant. C’est à travers ses deux touchants albums instrumentaux de pièces au piano Inscape et Pianoscope que les visiteurs et visiteuses ont exploré la notion de spatialité. Le système de son à la fine pointe de la technologie leur a permis de redécouvrir les morceaux avec une précision et un dynamisme incomparable.


Trois « programmations » différentes seront proposées tout au long de l’exposition, présentant chacune certain·e·s des interprètes qui mettent leurs œuvres au service du Centre Phi.


Habitat Sonore est une expérience d’écoute immersive avant-gardiste qui transporte l’auditoire dans un espace riche, exploratoire et introspectif, où se rencontrent sonorité et spatialité.


Habitat Sonore sera présenté jusqu’au 16 janvier 2023 au Centre Phi.



0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • Twitter
  • Spotify
  • Vimeo
  • LinkedIn