30 minutes avec le « papa » de Lisbon Lux Records


llrlogo

Avant mai 2013, les DJs mordus de musique électro n’avaient pas de maison. Ils remixaient des hits tels que Shot me down de David Guetta accompagné de Skylar Grey lors des soirées « Ramène-toi une p’tite fille saoule » généreusement offertes par des boîtes de nuit telles que La Mouche, où il y a plus de douchebags et de répliques miniatures de Miley Cyrus que de moustiques en Abitibi.


Ça, c’était avant que Steeven Chouinard, membre du groupe Le Couleur, et Julien Manaud, ex-membre de Chinatown, débarquent à Montréal et fondent Lisbon Lux Records. Plusieurs DJs et groupes électro tels que Das Mörtal, Beat Market, Le Couleur et Fonkynson ont trouvé en cette maison de disque une véritable terre d’attache.


Julien Manaud, le manager, explique que son travail consiste en quelque sorte à être le « papa » du projet en aidant les artistes à s’améliorer. Pour ce faire, il leur donne l’occasion de se produire lors de différents événements. Il a récemment aidé à la production d’un nouvel EP (mini-album de 4-5 chansons) du nom de Dolce Désir pour Le Couleur qui sera en vente en février 2015.


En arrivant à Montréal, Julien dit avoir eu le « sentiment de remplir une case vide ». Avant l’arrivée des deux fondateurs du label, il n’existait, selon lui, aucune entreprise qui promouvait la musique électronique réalisée par des DJs en terre montréalaise. Ce style musical est plus en vogue sur la scène culturelle française pour le moment, pense Julien Manaud. Cela n’empêche toutefois pas les DJs montréalais, souvent originaires de France, de contacter le label afin de s’y greffer, car il existe bel et bien une demande pour cette musique.


« Le succès d’un label tient à son identité,» dit Julien Manaud, lorsque je lui demande s’il pense intégrer des artistes qui produisent d’autres genres de musique que de l’électronique et ses dérivés à Lisbon Lux Records. « Cela fait partie de la direction artistique du label, ajoute-t-il. Les gens qui nous suivent ne sont jamais déçus, ils savent à quoi s’attendre, lorsqu’un nouvel EP ou un nouveau single sort. » Il précise toutefois qu’il ne ferme pas la porte aux autres genres musicaux, puisqu’il « fonctionne beaucoup par coups de cœur. »


Fonkynson, un DJ français établi à Montréal depuis huit ans, s’est associé avec le label il y a seulement deux mois. Le musicien de 37 ans avait déjà deux EP à son actif avant de se joindre à l’équipe de Manaud et mixait depuis une dizaine d’années. Un troisième EP à saveur plus électro est prévu pour la fin janvier.


C’est sous les rythmes Nu-disco, House et Électro de ce DJ d’expérience, que l’équipe du Culte et leurs invités danseront en fin de soirée lors du lancement de leur magazine culturel qui aura lieu le jeudi 27 novembre à l’Espace La Fontaine.




0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • Twitter
  • Spotify
  • Vimeo
  • LinkedIn