top of page

Tony vend des billets au Théâtre Jean-Duceppe

Du 14 mars au 7 avril, Maxime Brillon présente sa pièce, Tony vend des billets dans les coulisses du Théâtre Jean Duceppe à la Place des Arts. En formule 5 à 7, la pièce dénonce l’automatisation qui attaque progressivement le monde de la billetterie depuis quelques années.


Maxime Brillon propose un format inédit avec cette pièce : l’action prend place dans les coulisses du Théâtre Jean Duceppe et offre un moment intimiste et privilégié au public. Depuis 15 ans, Tony vend des billets. Avec le temps, les personnes derrière les billetteries ont été remplacées par des machines et Tony se demande ce qu’il va advenir de son emploi. Incertain de son sort, il donne une formation à Jazz, un jeune producteur de musique qui a besoin de payer ses factures entre deux contrats peu concluants.


Bogues informatiques…


Tony forme son apprenti billettiste et le prépare au spectacle qui aura lieu le soir même sauf que… le spectacle en question est annulé. Il faudra donc trouver une solution pour qu’un spectacle de remplacement ait lieu, en tenant compte que personne ne sera remboursé. Jazz, perplexe, devra comprendre bien vite, malgré lui, le côté sombre de l’industrie de la billetterie. Les grosses entreprises en ligne ont pris le monopole de la vente de billets au cours des dernières années, supprimant de nombreux postes de préposé·e·s.


Toutefois, Tony soulève un point important : que se passe-t-il si la machine plante ? Si le réseau coupe ? Les machines peuvent-elles se réparer elles-mêmes ? Sur un ton sarcastique, il démontre qu’il n’y a qu’une seule solution aux bogues informatiques : des êtres humains. Le monde du divertissement génère des milliards de dollars chaque année et la billetterie est une partie essentielle au bon fonctionnement des représentations culturelles. Quand un souci technologique se présente, la clientèle s’affole, le service à la clientèle est débordé, c’est un séisme qui remue l’industrie. Lorsqu’il est temps de sauver, à bout de bras, un spectacle annulé à la dernière minute, un dernier groupe populaire refoulé aux douanes ou des problèmes techniques sur scène, c’est le travail d’une minuscule équipe et non des machines.


… recherchent solutions


Dans cette comédie humoristique, le collectif Tôle livre avec brio un spectacle bien représentatif de l’ère du numérique. La pièce de théâtre, haute en couleur, offre à l’auditoire une bande sonore réalisée entièrement avec des imprimantes à billets. Par-dessus ces bruits originaux, les quatre comédiens et comédiennes ont des conversations brillantes et profondes sur leurs vies personnelles, loin des algorithmes, des cartes mères et des écrans LED.


Dans Tony vend des billets, Maxime Brillon rend hommage aux personnes qui travaillent de l’autre côté du comptoir. Il met en lumière les âmes qui mettent tout en œuvre pour faire tourner l’industrie culturelle. Cette œuvre est un clin d'œil à ceux et celles qui en ont marre des voix automatisées du service à la clientèle et qui préféreraient parler à une vraie personne.


La pièce Tony vend des billets est présentée dans les coulisses du Théâtre Jean Duceppe du 14 mars au 7 avril 2023.


Crédit photo : Danny Taillon

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • X
  • Vimeo
  • YouTube
  • LinkedIn
bottom of page