Retour sur la première des Francouvertes


Francouverites

La soirée a débuté sur une note plutôt planante. Les membres de YOKOFEU ont choisi d’interpréter, entre autres, 33 tours, Tuer Tuer et Les Mains Sales, les trois titres qui composent leur dernier EP, ironiquement intitulé Ep3 (suite logique des deux précédents, Ep1 et Ep2).

Le faible éclairage, les vêtements de karaté et les chapeaux pointus qu’arboraient les membres du groupe donnaient au public l’impression d’entrer dans un univers parallèle, insaisissable. Un monde singulier qui emprunte à la musique post-punk, au rock psychédélique et à la musique motorique.

Le chanteur Francis Rose transpirait ses chansons, semblait en transe ; il chuchotait, criait, se jetait au sol. La prédominance de la batterie, des claviers, de la basse et de la guitare sur ses mots rendait sa performance encore plus envoûtante, brumeuse. Le mystère est d’ailleurs resté complet, puisque les membres de YOKOFEU ne se sont jamais adressés à leurs spectateurs qui, collés à leur siège, se contentaient d’agiter la tête.

Les membres de Beat Sexü, quant à eux, échangeaient régulièrement avec les spectateurs, les défiant de quitter leur chaise. Quelques personnes ont répondu à l’appel et se sont abandonnées au groove sensuel et accrocheur, au tempo rapide et exaltant des pièces disco-électro-rock Dernière fois, Autour de moi et Hey Girl, issues de leur tout premier EP. Ces dernières n’ont toutefois pas trouvé une performance scénique à leur hauteur. Les cinq beat sexeux semblaient cloués derrière leur instrument, l’air absent. Des vidéos rétros et colorées venaient par contre éveiller un peu la prestation qui paraissait somnolente, contrastante avec les chansons entraînantes du groupe.

Les dix musiciens et les deux danseuses contemporaines des Guerres D’l’Amour, quant à eux, ont complètement envahi la scène ; paillettes, épaulettes, maquillages extravagants et vestes de velours dorées se sont mêlés à la voix suave, aux rythmes dansants, aux cuivres et aux synthétiseurs pour constituer une orgie musicale qui n’a laissé personne indifférent. La foule sautillait, se déhanchait sur les chansons Sabine et Amira, de leur album disco-pop Unisexe.

21 interprètes ou formations prendront part aux Francouvertes. Chaque lundi, trois participants seront présentés au Lion d’Or. Le public et le jury, composés d’acteurs de l’industrie de la musique présents dans la salle, sont invités, à la fin de chaque spectacle, à attribuer une note aux concurrents. Les votes sont ensuite comptabilisés sur une échelle de 50/50 et un palmarès est formé à partir de ces évaluations. Les neuf artistes qui domineront ce dernier iront en demi-finales le 13, 14 et 15 avril.

YOKOFEU est actuellement en première position du palmarès, suivi des Guerres D’l’Amour et de Beat Sexü.

Pour écouter leurs chansons:

YOKOFEU:  http://yokofeu.bandcamp.com/album/ep3-2

Beat Sexü: http://beatsexu.bandcamp.com/

Guerres D’l’Amour: http://lesguerresdlamour.bandcamp.com/

 

Alexandra DUCHAINE

Journalisme

#LiondOr #jury #Autourdemoi #Sabine #LesMainsSales #YOKOFEU #lundi #HeyGirl #demifinales #19eédition #Beatsexü #Francouvertes #33tours #AlexandraDuchaine #Unisexe #FrancisRose #palmarès #Amira #GuerresDlAmour #TuerTuer #Dernièrefois

0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • Twitter
  • Spotify
  • Vimeo
  • LinkedIn