Cinq choses à faire absolument durant la grève étudiante 2015


À partir du 23 mars prochain, la plupart des étudiantes et étudiants de l’UQAM feront la grève pour manifester leur mécontentement face à l’austérité du gouvernement libéral québécois. Voici cinq choses utiles à faire en attendant le rush de travaux et d’examens du retour en classe :

1) Faire ses impôts

Quoi de mieux que de donner le bon exemple en devenant des citoyens exemplaires en remplissant sa déclaration d’impôts. Après tout, certains ont travaillé à la sueur de leur front – ou de leurs aisselles -, et pleuré en voyant toutes les déductions imposées sur leur talons de paie. À présent, le temps est venu de récolter le fruit de durs labeurs sous forme de chèque ou de dépôt direct. De quoi redonner le sourire et partir en roadtrip oublier ce qui fait la une des journaux.

2) Boire une bière sur une terrasse

N’en déplaise à Richard Martineau, le printemps rime avec le retour du beau temps. Nombreux sont les bars aux alentours de l’université : le Saint-Bock, le Saint-Houblon, l’Escalier, l’Amère à Boire, le St-Sulpice, aux 3 Brasseurs, et plusieurs autres. Parfait pour décompresser après une journée à manifester. Plusieurs bars ont des spéciaux variés, comme les fameux mardis Ste-Éli! Mardis qui pourront s’étendre sur plusieurs jours, profitons du congé en laissant de côté le réveil matin!

3) Manifester

La grève étudiante, c’est avant toute chose pour clâmer son mécontentement général contre l’austérité du gouvernement Couillard. En plus des différentes marches organisées par différentes associations, L’ASSÉ prévoit une manifestation de grande envergure le 2 avril prochain, le rassemblement se tenant à 13h tout près de la sta Métro Square-Victoria-OACI. Étudiantes et étudiants, à vos casseroles !

4) Faire un marathon en pyjama pour rattraper toutes les séries qu’on n’a pas vues

En attendant le retour de séries cultes telles qu’Orange is the New Black sur Netflix ou encore Games of Thrones sur HBO, le moment est propice pour rattraper les épisodes de séries cultes (avez-vous vu le mauvais jeu de mots ?) manqués, quitte à vivre un traumatisme profond en visionnant le dernier épisode de 19-2.

5) Dormir

Comme les cours sont suspendus, se pointer en classe les yeux cernés pour remettre un travail de 15 pages n’est pas applicable. Recharger ses batteries est un luxe que tous peuvent enfin se permettre après une nuit passée à boire ou à regarder des documentaires en streaming. Surtout depuis la publication des résultats d’une récente étude dans le journal Métro, qui vantent les bienfaits de la sieste.

Parce que ce moment est vu comme un répit pour plusieurs, il serait fou de ne pas profiter des deux prochaines semaines pour penser à soi. Pour pasticher une citation populaire du film La Guerre des Tuques, « La grève, la grève, c’est pas une raison pour se faire mal », alors autant en profiter pour se faire du bien!

 

Leïla JOLIN-DAHEL

Journalisme

****

Crédit de la photo ci-haut (la manifestation): Alexandra Lord

#casseroles #gouvernementlibéralquébécois #SteÉli #lEscalier #LaGuerredesTuques #lAmèreàBoire #UQAM #leStSulpice #Boireunebière #LeSaintBock #192 #GamesofThrones #LeïlaJolinDahel #bars #OrangeistheNewBlack #LASSÉ #austérité #terrasse #grèveétudiante #manifester #PlaceÉmilieGamelin #RichardMartineau #Fairesesimpôts #aux3Brasseurs #Couillard #LeSaintHoublon

0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • TikTok
  • Twitter
  • Spotify
  • Vimeo
  • LinkedIn